Etat des lieux de sortie : dois-je reboucher les trous dans les murs ?

0
145
état des lieux de sortie trou dans les murs

Les conventions immobilières veuillent qu’un locataire rende le bien dans lequel il l’a trouvé au moment de son arrivée. Cet adage n’est toutefois pas nécessairement vrai : le fait d’habiter pendant une période plus ou moins longue produit une usure normale pour laquelle vous ne pouvez pas être tenu responsable. Mais qu’en est-il des modifications, à l’instar des trous dans le mur ? Voyons cela dès maintenant.

L’épineuse question des trous dans le mur en location

Que dit la loi ?

La loi détaillant, entre autres, le cas des trous dans le mur renvoie à une loi de 1986, de nombreuses fois modifiée et amendée jusqu’à la loi Alur, dernière date. Et malgré toutes ces modifications, la chose n’est toujours pas très claire.

Ainsi, si l’on se fie à la loi, il est possible de faire quelques trous sans avoir à les reboucher à la fin… mais si vous en faîtes trop, vous aurez à vous acquitter des réparations ou du remboursement de tous. De même, quelques trous discrets, par exemple de la taille d’un pin ou d’un clou, n’ont pas besoin d’être rebouchés ; mais des trous plus imposants et plus visibles vous désigneront comme responsable des dégradations.

Pensez également, en cas de doute, à relire votre bail de location. Il est possible que, selon le contrat conclu, il soit spécifiquement indiqué que vous ayez à reboucher tous les éventuels trous présents dans le mur. Si tel est le cas, vous ne pourrez pas y échapper.

Que dois-je payer si j’ai fait des trous dans des murs en peinture ?

Selon la quantité, la profondeur et la visibilité des trous, vous pouvez être tenu pour responsable de leur présence. Dans ce cas, vous devrez vous acquitter d’un paiement équivalent au remboursement pour ces dégradations.

En règle générale, la facturation est de 2 € par trou – au-delà, pensez à vous renseigner auprès d’associations de consommateurs afin de vous assurer de la légalité d’un tel montant. De même, si vous ne comptez pas reboucher les trous, il est préférable d’informer le propriétaire de leur présence plutôt que d’attendre le jour de l’état des lieux de sortie.

Dès lors, quels sont mes devoirs en tant que locataire ?

Vous avez deux devoirs primordiaux en tant que locataire : vous assurer du bon entretien du bien et de ses éléments, premièrement, et ne pas causer de dégradations, comme une usure anormale, des dégâts ou des vols.

Dès lors, les trous dans le mur peuvent correspondre à différentes responsabilités. Le plus souvent, ce sera votre responsabilité qui sera en jeu, car vous aurez vous-même créé le trou pour y ajouter un élément, comme un clou. Dans ce cas, vous êtes à 100% responsable. En revanche, il est possible que des trous surviennent face à l’usure des murs.

reboucher un trou avant de quitter son logement

Et dès lors, il convient de faire la distinction. Soit l’usure des murs est anormale, car elle a été provoquée par votre négligence vis-à-vis de l’entretien du bien, et dans ce cas, vous êtes directement responsable. Soit l’usure des murs est normale, mais a conduit à l’apparition de trous, auquel cas vous ne pouvez pas être tenu comme responsable.

Préparer l’état des lieux de sortie

Pour éviter la retenue sur caution pour cause de trous dans le mur, deux options s’offrent à vous. La première est active, à savoir les reboucher. La deuxième est préventive : utilisez des alternatives au perçage pour ne pas avoir à reboucher les trous par la suite.

Comment reboucher les trous dans un mur ?

Avant même de chercher à reboucher les trous, pensez à tous les repérer. Par la suite, vous devez procéder au nettoyage : pensez à inspecter les contours et à retirer tous les éventuels débris à l’intérieur du trou. Le but est ainsi de disposer d’une zone propre pour le rebouchage.

A partir de là, vous pourrez vous procurer un enduit de rebouchage, sous la forme qui vous convient, le matériau étant universel. Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous procurer des enduits spécifiques à telle ou telle dégradation, comme une fissure ou un gros trou.

Les alternatives aux trous dans le mur

Si vous venez d’emménager et n’avez pas encore eu besoin de percer des trous dans le mur pour fixer, alors sachez qu’il existe des alternatives intéressantes, qui ne nécessitent absolument pas de percer. On pensera notamment :

  • Aux ventouses. Les ventouses représentent un choix idéal, surtout pour les objets peu lourds, comme un miroir. Attention toutefois à choisir une ventouse qualitative, et qui n’ait pas à supporter un poids trop important.
  • Les colles et pates. De nouveaux dispositifs fixant sont apparus sur le marché récemment, et peuvent, selon la gamme que vous choisissez, supporter un poids allant jusqu’à 100kg. Pensez tout de même à vous renseigner sur la manière dont ces colles et pates spécifiques imprègnent les murs.
  • Les barres. A la manière d’une penderie, ces barres peuvent être disposées de part et d’autre d’un rangement afin de pouvoir y suspendre divers objets, comme des chemises sur des cintres.