Isolation des combles : Prix, avantages, techniques et types d’isolant

0
2089
isolation des combles

Dans le cadre de la  rénovation énergétique d’une maison, l’isolation des combles fait partie des tâches à prioriser. Elle apporte plusieurs avantages comme la réduction des pertes de chaleur par la toiture. Il s’agit donc d’une solution efficace pour optimiser la performance énergétique de votre habitation. Lorsque c’est bien réalisé, isoler les combles peut être très fructueux. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur cette opération écologique.

Le bon choix de l’isolant pour combles

Les matériaux isolants pour combles sont nombreux, il faut bien choisi celui qui vous conviendra le mieux pour des résultats à la hauteur de vos attentes. Voici donc une liste des isolants les plus performants.

1. La laine de verre

laine de verre isolation comble

La laine de verre est indéniablement l’isolant le plus utilisé grâce à ses multiples atouts. Premièrement, et c’est le plus important, elle offre d’excellentes performances thermiques et acoustiques. C’est aussi un produit durable, imputrescible, ininflammable et totalement sain. Ainsi, il ne cause aucun risque pour la santé des occupants. Par ailleurs, la laine de verre est très facile à mettre en place. Et cerise sur le gâteau : elle est accessible à tous les budgets.

2. La fibre de bois

fibre de bois isolation

Avec un coefficient compris entre 0,037 et 0,049 W/m.k, la fibre de bois est une solution d’isolation des combles très intéressante. Elle est écologique et parfaite en tant qu’isolant puisqu’elle a des performances thermiques et phoniques plutôt impressionnantes. Elle a une particularité à ne pas négliger : son imperméabilité à la vapeur. Elle possède une forte résistance au tassement causé par le temps. Ce n’est pas tout, la fibre de bois est facile à poser et à découper.

3. La ouate de cellulose

isolation combles ouate de cellulose
© Flickr Wilfried MAISY

Qui dit ouate de cellulose dit maison écologique. Au cas où vous le ne saviez pas encore, cet isolant est conçu à partir de vieux papiers. Le recyclage est donc de mise. La ouate de cellulose est dotée d’un déphasage de 15 heures avec une conductivité pouvant aller de 0,035 à 0,041 W/m.k. En clair, c’est un isolant thermique et acoustique à ne pas rater. Sa résistance est une valeur sûre, elle peut survivre à tout, au feu, aux rongeurs et même au temps. De plus, elle n’affaisse pas, ce qui n’est pas le cas de certains isolants.

4. Le polyuréthane projeté

isolation comble polyurethane projete

De plus en plus sollicité au des foyers, le polyuréthane projeté est un isolant de combles assez innovant. Il est obtenu avec du polyol et de l’isocynate à mettre dans deux différents réservoirs pour être pompés. Après la projection, le mélange se transforme alors en mousse. Avec une conductivité thermique de 0,022 à 0,028 W/m.k, l’isolant est plus qu’avantageux. En revanche, l’installation requiert l’intervention d’au moins deux experts qui maitrisent la technicité et possède le matériel adéquat. Le mélange est réalisé par un professionnel depuis un camion placé en bas des combles. Un tuyau relie ce camion aux combles pour projeter le polyuréthane. Une autre personne doit s’occuper immédiatement de la projection dans les combles avec des pistolets.

Quelle technique d’isolation pour vos combles ?

Premièrement, tout dépend du type de combles que vous avez. Les techniques qui conviennent à l’isolation des combles perdus ne sont forcément adaptées aux combles aménageables. Ensuite, il faut tenir compte d’autres paramètres comme l’existence ou l’absence d’un plancher. En général, la structure du logement et les modalités d’accès aux combles sont à prendre en considération.

1. L’isolation par flocage

Cette technique peut s’effectuer avec la majorité des isolants et elle est plus adaptée à l’isolation des combles perdus qu’aux combles aménagés. La méthode par flocage permet une meilleure répartition homogène de l’isolant sur toute la surface ainsi qu’une annulation des points thermiques. Elle est efficace pour bénéficier d’une excellente isolation des combles. Par ailleurs, il est préférable de faire appel à un spécialiste expérimenté et équipé pour la pose. Si vous voulez opter pour le flocage, achetez votre isolant en vrac car il faudra le faire passer dans une broyeuse qui le décompactera avant de le projeter dans les combles.

2. L’isolation par insufflation

La technique par insufflation consiste à injecter l’isolant derrière les parois dans les combles. Si vos cloisons sont déjà installées, cette solution peut s’avérer très économique et abordable. Les professionnels de l’isolation la recommandent très souvent car elle fournit des performances thermiques très élevées. L’insufflation est également efficace pour réduire les points thermiques. Le rendement est donc plus intéressant et pas qu’un peu, surtout si vous choisissez un isolant de bonne qualité. D’ailleurs, les isolants compatibles avec cette technique sont la laine de roche, la laine de verre et la ouate de cellulose. La pose nécessite aussi le travail d’un expert bien équipé.

Les avantages d’isoler les combles

L’isolation de vos combles peut vous apporter des grands avantages. À titre de rappel, la grande majorité des déperditions de chaleur d’une habitation passent par les combles et les fenêtres.

Isoler les combles est donc l’une des meilleures solutions pour réduire votre facture de chauffage et d’optimiser le confort thermique dans votre maison.

Avoir des combles parfaitement isolés est un grand pas en avant dans le cadre d’une transition écologique.

En outre, cela permet l’isolation acoustique de votre logement. Vous vous épargnerez donc des bruits extérieurs, surtout si vous habitez dans une grande ville. L’opération est fortement conseillée aux foyers qui ont des combles aménagés car sans une bonne isolation, ils risquent d’être glacés en hiver et trop chauds en été. Concernant les combles perdus, l’isolation augmentera de manière considérable le niveau de confort de votre maison.

Les inconvénients de l’isolation des combles

En général, isoler vos combles n’a aucun inconvénient. Vous avez tout à y gagner. Même si les frais d’installation peuvent sembler onéreux. En faisant le calcul sur le long terme, vous verrez qu’il s’agit quand même d’un investissement très intéressant et rentable.

Le prix de l’isolation des combles

Tout dépend de votre projet de rénovation énergétique, de votre type de toiture, de ses dimensions, de l’isolant qui vous intéresse et bien évidemment du professionnel engagé pour les travaux. Le mieux est de demander les devis de différents spécialistes pour pouvoir comparer et trouver la meilleure offre.

Quelles aides pour l’isolation des combles ?

L’isolation des combles est désormais accessible à tous les ménages quels que soient leur revenus grâce aux différentes aides gouvernementales. Vous retrouverez ci-dessous les principales aides proposées pour améliorer l’isolation de ses combles. Pour en bénéficier, vous devrez impérativement faire appel à un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Ma Prime Rénov’

Cette aide est destinée aux ménages les plus modestes, qui sont déjà éligibles pour les différentes aides de l’Anah. Mise en place en janvier 2020, elle permet d’obtenir un financement jusqu’à 20 000 € pour des travaux de rénovation.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Les travaux d’isolation des combles vous permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% sous certaines conditions. Les frais d’isolation sont plafonnés à 100 € TTC par m² pour l’isolation intérieure et à 150 € TTC par m² pour l’isolation extérieure. Les travaux doivent concerner une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans. L’isolant sélectionné doit être suffisamment performant (résistance thermique R supérieure ou égale à 7 m². K/W). Cette aide prendra fin le 1er janvier 2021.

La prime énergie

Aussi appelée Certificat Economie d’Energie (CEE), cette aide oblige les différents fournisseurs d’énergie à financer une partie des travaux d’isolation de leurs clients. Une fois les travaux achevés, il suffit au client de remettre la facture à son fournisseur d’énergie qui remboursera une partie de ces travaux. Le logement doit dater de plus de 2 ans et la résistance thermique doit être supérieure à 7 m² K/W. Le montant moyen de la prime énergie est de 1 000 €.

Les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat)

Cette agence vous propose l’aide Habiter mieux Sérénité pour les ménages les plus modestes. L’aide permet de financer 50% du montant des travaux d’isolation avec un maximum de 10 000 €. Une prime peut compléter le dispositif avec un maximum de 2 000 €.

La TVA à 5,5%

Vous pouvez bénéficier d’une TVA réduite pour les travaux d’isolation de vos combles. La TVA sera alors de 5,5% contre 20% habituellement.

L’éco-prêt à taux zéro : Ce prêt vous permet d’emprunter jusqu’à 10 000 € pour vos travaux d’isolation. Il faudra néanmoins s’adresser à une banque qui propose ce prêt particulier.

La prime « Coup de pouce Isolation »

Cette aide peu connue permet d’économiser entre 10 € et 20 € pour 1 m² selon les conditions de revenus du ménage.

L’isolation des combles à 1 €

Cette offre commerciale concerne uniquement les travaux d’isolation des combles perdus. Elle est, elle aussi, soumise à des conditions de ressources. Cette aide est valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Les aides locales

Certains département ont mis en place différentes aides pour encourager les économies d’énergie. Pour en savoir plus, mieux vaut contacter sa mairie ou le conseil régional.

FAQ de l’isolation des combles

Quelle isolation pour des combles aménageables ?

Les combles aménageables peuvent être isolées à l’aide de rouleau, de panneaux ou de plaques semi-rigides de matériaux isolants. Le type d’isolant choisi dépendra de votre budget, et de vos goûts et attentes en matière d’isolation (performances, isolant naturel, etc.)

Quelle épaisseur d’isolation faut-il pour des combles ?

L’épaisseur de l’isolant dépendra de ses performances et de l’espace disponible sous vos combles. Un isolant fin prendra moins de place dans les combles mais devra être très performant. En moyenne, il faudra compter entre 15 cm et 25 cm d’épaisseur, tous types d’isolants confondus.

Comment bénéficier de l’isolation des combles à 1 euros ?

Tout d’abord, vous devez vous assurez que vos revenus rentrent dans les barèmes qui permettent de bénéficier de la prime isolation à 1€. Vous faites une demande d’aide CEE (certificat économie énergie) auprès de votre fournisseur d’énergie. Ensuite, il vous suffira de contacter un professionnel de l’isolation agréé RGE et de faire réaliser une isolation suffisamment performante (résistance thermique supérieure à 6 m² K/W). Vous ne paierez ces travaux que 1 € et le fournisseur remboursera directement le professionnel.