Comment réussir son investissement immobilier ?

0
130
réussir investissement immobilier

Investir dans l’immobilier à but locatif ne s’improvise pas. La sécurisation de l’investissement locatif est au cœur de la demande du propriétaire investisseur. Il est pour cela nécessaire de respecter quelques règles simples que nous vous présentons ci-dessous.

1.La qualité de l’emplacement

Pour s’assurer de la pérennité de la demande locative et du potentiel de revente, le programme doit être implanté dans une région et une ville montrant :

  • une croissance démographique
  • un dynamisme économique
  • une expansion industrielle et universitaire

Et à l’intérieur même de la ville, une situation dans les bons quartiers, et dans une résidence adaptée à la demande locative (nombre de logements, surfaces, prestations intérieures et extérieures…).

2.Les garanties offertes par les intervenants

Que ce soit le promoteur, en charge de la construction du bien immobilier, ou le gestionnaire, qui fera en sorte que les revenus locatifs soient réguliers et couverts contre les risques, il est indispensable de s’assurer que toutes les garanties soient disponibles avant de se lancer dans l’acquisition.

Sur le produit immobilier

  1. la garantie de parfait achèvement
  2. la garantie décennale
  3. la garantie biennale
  4. la garantie dommages / ouvrages

Sur les revenus locatifs

  1. la vacance locative (absence de locataire)
  2. les loyers impayés
  3. les dégradations immobilières
  4. les frais juridiques

3.Le montage financier et fiscal

Il est préférable que la prise en charge de votre projet soit effectuée par un conseiller spécialisé, formé à la gestion de patrimoine.
Il réalisera un bilan patrimonial et fiscal précis et vous offrira les meilleures solutions pour optimiser votre situation à court, moyen et long terme.
Il vous accompagnera dans la mise en place de votre dossier, votre financement et coordonnera les étapes avec les différents intervenants (promoteurs, notaires, banques, assureurs, administrateurs de biens).

En conclusion, une fois que toutes ces règles ont été prises en compte, n’oublions pas que l’immobilier défiscalisant doit être considéré comme un placement pouvant permettre une rentabilité certaine, sans courir les risques du marché de la bourse par exemple.